15 mars 2024

À partir du 1er janvier 2024, les candidats à l’examen du permis de conduire pourront se présenter à leur épreuve pratique dès l’âge de 17 ans, suite à la publication du décret d’application. Mais cette bonne nouvelle pour les candidats n’est pas sans provoquer certaines appréhensions du côté des professionnels de l’apprentissage de la conduite, notamment du point de vue de la présentation à l’examen du permis de conduire.

Vous pourrez passer votre permis de conduire à 17 ans dès le 1er janvier prochain

Le 1er janvier 2024 entrera en application la loi visant à faciliter le passage de l’examen du permis de conduire, publiée au Journal Officiel le 22 juin 2023. Le but de cette nouvelle loi est de vous permettre, si vous êtes âgé de 17 ans au minimum et que vous avez mené à bien votre formation à la conduite, de passer et d’obtenir votre permis de conduire plus tôt.

Jusqu’au 31 décembre 2023, le passage et l’obtention du permis de conduire reste réservé aux candidats qui ont atteint leur majorité, sauf si vous avez suivi l’apprentissage anticipé de la conduite. Dans ce cas, vous pouvez déjà passer votre examen du permis de conduire à partir de 17 ans.

Des inquiétudes concernant les délais de présentation à l’examen du permis de conduire

Si le passage de l’âge permettant de se présenter à l’examen du permis de conduire de l’âge de 18 ans à 17 ans est une bonne nouvelle pour les candidats, cette loi ne fait clairement pas l’unanimité du côté des professionnels de l’éducation routière.

Partout en France, les inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière comme les enseignants de la conduite font grise mine. En effet, l’annonce faite par la première ministre Elisabeth Borne en juin 2023 et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2024 fait peser le risque d’un engorgement de candidats à la fois sur la formation pratique, mais aussi sur les présentations à l’examen.

Les professionnels de l’éducation routière craignent donc un afflux massif de candidats à l’examen dans les prochaines semaines et les prochains mois, ce qui risque de rallonger encore les délais de présentation, qui sont déjà trop importants. Ce rallongement des délais devrait toucher l’ensemble des acteurs de l’enseignement de la conduite, c’est-à-dire les auto-écoles en ligne et les établissements de formation à la conduite traditionnels.

Categories: Permis